Description du projet

Les 17 fontaines du villages

  • 1 – Fontaine du Can (en réalité du Camp), Avenue Gambetta : c’est la première des 17 fontaines de Tourves, alimentée par un canal depuis la source Saint-Estève, appelée « Mère des Fontaines ». Derrière la fontaine se trouve un bassin réservoir
  • 2 – Fontaine des Prisons (1907), Rue Pasteur, appelée ainsi en rapport avec l’ancien nom de la Rue du 14 juillet, qu’on peut lire au cadastre napoléonien : Rue des prisons
  • 3 – Fontaine de l’Hubac, Rue Voltaire
  • 4 – Fontaine Lafayette, Rue Rougiers à l’angle de la Rue du Parc d’Auguste. L’origine du nom serait la suivante : cette fontaine se situant jadis près de la maison d’un Mr Brayette, les habitants appelèrent la fontaine : la font de la Fayette.
  • 5 – Fontaine de l’Eglise l’Annonciade, ornée de cinq mascarons (1792) provenant du château de Valbelle
  • 6 – Fontaine du Moulinet (1902), Traverse du Moulinet
  • 7 – Fontaine Rue Sadi-Carnot, contre la boulangerie
  • 8 – Fontaine Place de L’hôtel de ville (1799) : cette fontaine placée initialement à l’angle de la Rue Victor Hugo et de la Rue Ambroise Croizat a été déménagée et mise à son emplacement actuel en 1949, un camion américain l’ayant accrochée et endommagée en 1944. Elle a été classée monument historique en 1926
  • 9 – Fontaine des Tanneries, alimentait anciennement les Tanneries : Rue Léon Paranque
  • 10 – Fontaine du Grand Jardin (1856), Rue Rouguière : du nom du grand jardin qui anciennement s’étendait en face de celle-ci.
  • 11 – Fontaine du Cheval Blanc (1831) face à l’ancienne auberge du même nom, Rue Hoche et angle de la Rue Rouguière : Cette Fontaine du Cheval Blanc a été démontée et remontée en 2011 dans le jardin de la Fraternité, Avenue Charles Gaou (voir photos avant et après)
  • 12 – Point d’eau rue Hoche
  • 13 – Fontaine du Portail (1897), Bas du Cours de la République : Le nom Portail viendrait d’une entrée des remparts au niveau d’une porte de l’antique villa gallo-romaine
  • 14 – Fontaine du Cours, en haut du Cours de la République : antérieure à celle du bas du Cours
  • 15 – Point d’eau de la Rue du Jeu de Paume
  • 16 – Fontaine de l’Aire, dite « Fontaine Benoît », Rue du Jeu de Paume : à proximité se trouvaient des aires à battre le blé « Dite Fontaine Benoît »
  • 17 – Fontaine de la Poste (1772), Rue Ambroise Croizat : Construite par le Comte de Valbelle contre sa maison, avec autorisation communale d’arrivée d’eau à l’intérieur